USA : le bellâtre de « Tournez manège » était un tueur en série

25 03 2010

A gauche, Rodney Alcala en 1978. A droite, lors de son procès en février 2010.


Décryptage

En France, quand on fouille dans les archives de « Tournez manège » c’est bien souvent pour se moquer. On adore revoir ces candidats au look improbable qui draguent sans finesse et repartent bredouilles. Plus ils sont ridicules plus ils nous font rire et ça nous fait du bien. Aux états-unis, un épisode de l’émission « Dating game » – le tournez manège américain- tourne en boucle sur internet. Il date du 13 septembre 1978. Le candidat numéro 1 est le tueur en série : Rodney Alcala.

Imaginez,  un Michel Fourniret ou un Emile Louis, assis dans un décor pailleté, tapant dans le dos de Cauet et essayant de draguer Claudine ou Bernadette… On ne rirait plus du tout.

Les américains ont vu et revu cette vidéo de 1978. Trente ans après, plus question de se laisser duper par ce bellâtre à la chevelure soyeuse. Son sourire « ultra bright » devient forcément pervers. Son regard charmeur, profondément malsain.  Les américains veulent enfin déceler ce qu’ils ont loupé il y a trente ans.

Extraits de « Dating game »

Le présentateur : Le candidat numéro 1 est un photographe à succès… son père l’a trouvé à l’âge de 13 ans dans une chambre noire en train de développer ses clichés. Entre les séances photos, vous le trouverez en train de  faire de la chute libre, ou de la moto. Veuillez applaudir Rodney Alcala !

Rodney Alcala : on va vraiment s’amuser tous les deux, Sheryl.

Sheryl (la candidate) : Rodney, quel est ton moment préféré de la journée ?

Rodney : La nuit.

Sheryl : Pourquoi ?

Rodney : La nuit, c’est là où ça devient vraiment bon.

Sheryl : Je te sers comme dîner, quel plat es-tu et à quoi tu ressembles ?

Rodney : Je suis une banane et j’ai l’air très bon.

Sheryl : Peux-tu être plus spécifique ?

Rodney : Epluche-moi !

Le public est hilare. Sheryl aussi, elle se trémousse à chacune des réponses de Rodney Alcala. Il lui plaît tellement que c’est lui qu’elle choisit à la fin de l’émission.  La scène autrefois divertissante est aujourd’hui  effrayante. Elle est épouvantable pour les américains. Car ils ont ri, ils ont applaudi celui qui a violé puis étranglé une dizaine de femmes et de fillettes. Celui qui au moment de l’émission, avait déjà purgé 3 ans de prison pour le viol et la tentative de meurtre sur une fillette de 8 ans.

Ceux qui étaient trop jeunes pour voir l’émission à l’époque, la découvre sur le net. Voici une sélection de leurs commentaires sur You tube :

  • slLLyhumans He seems like such a happy guy . (Il a l’air d’être un mec heureux)
  • sethmanrockandroll A real charmer too. No one could’ve ever spotted him as a murderer just by looking at him. (Un vrai charmeur aussi. Personne n’aurait pu se douter que c’était un tueur juste en le regardant)
  • geiuy actually he had a strange look in he’s eyes (En fait, il a quand même un regard bizarre)
  • thekiller678 creepy (effrayant)
  • emapeal1 if I was watching the show without knowing about Acala being the killer and some one asked me who I thought was the serial killer – I would have picked the woman contestant (si j’avais regardé l’émission sans savoir qu’Alcala était un tueur, et si on m’avait demandé qui était le tueur en série, je crois que j’aurai dit : la candidate)

Ils se sont laissés avoir, comme les victimes. Les profilers sont formels, les tueurs en série sont de vrais caméléons.  Impossible pour leurs proches  de remarquer un comportement suspect. Ils sont tous de bons maris, de bons voisins. Certains participent à des œuvres de charité, d’autres vont assidûment à la messe. La mère, l’épouse, l’ami du tueur en série n’a jamais rien vu venir. Et quand le masque tombe, ils sont envahis par un sentiment de culpabilité, comme s’ils avaient été complices par omission.

Et voilà, que par le biais de la télévision, des milliers d’américains se retrouvent eux aussi avec ce sentiment de culpabilité. Eux non plus n’ont rien vu, n’ont  rien perçu, ils ont même applaudi.

Comment cette vidéo est-elle remontée à la surface ? On pourrait penser que c’est quelqu’un de la production, qui, entendant parler du procès de Rodney Alcala, s’est souvenu de lui. Non, cette émission tout le monde l’avait oubliée, sauf Rodney. Comment, ce tueur narcissique aurait-il pu en effet oublier son grand moment de gloire cathodique ? Lors de son procès, Rodney Alcala, qui a tenu à se  défendre seul sans avocats, a demandé à montrer cette vidéo aux jurés. En tant que preuve. Il voulait prouver que les boucles d’oreilles que l’on avait retrouvées chez lui, n’étaient pas celles de la fillette qu’on l’accusait d’avoir tuée. Mais bien les siennes, puisqu’il les portait le jour de l’émission. Il n’a convaincu personne. A 66 ans, Rodney Alcala a été condamné par les jurés à la peine capitale.

Aussi sur Rodney Alcala  : le sujet de mes collègues lci est @vous !

http://www.wat.tv/video/lci-est-vous-jeudi-11-mars-2010-2bl1b_mvui_.html


Actions

Information

One response

25 03 2010
MomoLaPoutre69xoxoTMTC

Quelle histoire rocambolesque !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :