Des employés italiens fouettés pour vendre plus d’aspirateurs

14 05 2010

Le centre d’appels de l’enfer

Les employés étaient recrutés par petites annonces. Les patrons d’Italcarone (Florence) leur promettaient des juteuses récompenses s’ils parvenaient à atteindre les objectifs. L’hymne italien était diffusé tous les matins, les salariés devaient l’écouter debout en se tenant par la main. Ainsi débutait leur journée. 14h à vendre des aspirateurs anti-acariens. Cramponnés à leur téléphone, il leur était interdit d’aller aux toilettes tant qu’ils n’avaient rien écoulé. Ce qui arrivait souvent, puisqu’ils devaient vendre ces aspirateurs 3500 euros pièce, soit dix fois leur prix.

Les enquêteurs italiens se sont aperçus que pour ne pas se faire renvoyer, les salariés achetaient eux-mêmes les aspirateurs ou en vendaient à leur famille et amis.

Les italiens ont découvert avec horreur, les visages de ses patrons sans scrupule, qui roulaient en grosses berlines, vivaient dans des luxueuses villas. Un standing qu’ils voulaient maintenir coûte que coûte, quitte à utiliser un fouet pour augmenter les cadences.

Malgré leurs efforts pour dissuader les salariés de porter plainte pendant plusieurs années. Ils sont aujourd’hui inculpés pour fraude et maltraitance.


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :