Il prend en photo son meurtrier juste avant qu’il le tue

5 01 2011

Souriez, vous allez tuer !

C’est une image, que l’on ne voit qu’au cinéma. Dans les films, on a bien sûr l’image et le son, champ-contrechamp, puis gros plan sur les yeux déterminés du tueur sanguinaire juste avant le coup de feu . Dans la « vraie vie », on se contentera de l’image ce qui est déjà extraordinaire.

Cette photo a été prise aux Philippines, le jour de l’an.  Le conseiller municipal de Manille, Reynaldo Dagsa, réveillonne avec sa famille. Allez savoir pourquoi, il décide de prendre en photo sa femme, sa belle-mère et sa fille, posant fièrement sur le perron devant la voiture familiale. Simultanément, un homme tire sur lui. Reynaldo Dagsa s’écroule.  Le conseiller municipal décédera à l’hôpital.

A droite, le tireur. A gauche, son complice

C’est en observant l’ultime cliché que la veuve de Dagsa s’aperçoit que deux hommes sont sur la photo et n’ont absolument rien à y faire. A gauche, le meurtrier pointant son arme vers l’objectif. A droite, avec son tee-shirt de basketteur, un complice.

Beaucoup plus efficace qu’un témoin ou qu’un laborieux portrait robot, la photo permet aux policiers d’identifier les voyous. Le complice a été arrêté, mais le tireur Arnel Buenaflor s’est évaporé dans la nature.

Buenaflor a un casier judiciaire long comme un jour sans pain, il a déjà fait plusieurs séjours en prison. Et qui l’a dénoncé dans une sombre affaire de vol de voiture ? Reynaldo Dagsa. Et voilà donc le mobile tout désigné pour les enquêteurs. La victime leur a donné les visages du tueur et de son complice. Ils n’ont plus qu’à mettre la main sur Buenaflor. Plus qu’à…

Photo de Reynaldo Dagsa, posée sur son cercueil